Leçons de philosophie pour une révolution culturelle
1978 • 141 pages

<··· Retour

Extrait : Xanthippe ou la maïeutique inverse... ou l'I.V.G. philosophique!

Voici le cours de cette spécialiste de l'histoire de la philosophie. En ce moment, elle parle de Bergson. Je n'ai pas encore lu Bergson et je n'aperçois pas le fil d'Ariane de cette pensée. Après cinq ou six séances, je ne le perçois pas mieux et je devrai me débrouiller tout seul. Ou bien on est initié à un auteur et on n'a pas besoin d'elle pour entrer dans le détail, où bien on n'est pas initié et elle ne sera d'aucun secours. Elle traite de points si infimes, si pusillanimes (par exemple, je me rappelle une séance presque exclusivement consacrée à prouver, citations à l'appui, que Bergson était un auditif, ou un visuel, je ne sais plus), elle parle d'une voix si monocorde, elle coupe tellement le cheveu en quatre, que certains, dont je suis, s'endorment à son cours ou dépérissent. Elle n'est pas Socrate, elle n'accouche pas les esprits, ce n'est même pas Xanthippe, c'est plutôt quelque Méduse ou Gorgone: elle pétrifie, elle désole, ou quelque matrone ou entremetteuse: elle stérilise, elle avorte, elle dénature.

Je me rappelle un jeune couple fort sympathique, M. et Mme V. Ils étaient tous deux étudiants en philosophie, ils s'étaient connus sur les bancs de la Faculté et ils s'étaient mariés. Nous travaillions dans le même lycée. Eh bien ! celle qu'un ami qui l'avait connue et moi-même appelions "la grande dame outragée de la philosophie" les avait définitivement dégoûtés de la philosophie. A l'heure qu'il est, ils doivent faire de la psychologie et je leur souhaite meilleure chance.

Un jour, je décidai de lever le doigt pendant le cours et de lui dire: "Madame, ce que vous faites n'est pas de la philosophie." Eh bien! comble d'amertume, je m'en abstins, non par timidité, mais parce qu'à voir le consentement qui régnait dans ce cours, tous ces polars, tous ces cuistres qui avaient trouvé le style qu'il leur fallait (les autres ayant dépéri et étant morts à la philosophie), je me dis que si j'intervenais, loin d'être le porte-parole d'une minorité opprimée, je ne serais pas compris, je me retrouverais seul et j'aurais l'impression d'être quelqu'un qui lâcherait un vent à la table d'hôte! Peut-être ai-je été trop pessimiste. En tout cas, ici, je n'hésite plus à dénoncer parce que j'attends un meilleur et plus large public. [En quoi je me suis bien trompé! Note de 2003.]

Extrait de Leçons de philosophie pour une révolution culturelle - Pages 4 à 5

<··· Retour