Richesse, profit et spéculation
1988 • 174 pages

<··· Retour

Extrait : Portrait du riche

Le riche souffre de rétention, de gonflement, d'inflation et d'œdème, il est tout bouffi de marchandises, idéologiquement hydropique. On peut en effet être une source pour les autres mais non pour soi. C'est pourquoi les nez délicats perçoivent une odeur nauséabonde au voisinage du riche. Elle vient d'un engorgement et d'une corruption. Le riche en effet n'investit pas, contrairement à ce qu'il prétend, puisque son activité n'a pour but en fin de compte que d'avoir toujours plus de "richesse" pécuniaire personnelle, au prix le plus souvent, comme on l'a montré, d'un appauvrissement réel général. Le riche ne produit pas, il corrompt et détruit, il mène le système à sa ruine et l'humanité à sa destruction. Littéralement, le riche est pourri.

Extrait de Richesse, profit et spéculation - Page 32

<··· Retour