Plotin aujourd'hui
Plotin ou l'enchantement du monde?
2001 • 159 pages

<··· Retour

Extrait : Utilité de la philosophie!

Bréhier note joliment à propos de ce texte: "Voyez l'exemple de l'ami de Plotin, le sénateur Rogatianus. Tout ce passage est l'équivalent, chez un sujet païen, d'une "prière pour le bon usage des maladies." Je rappelle le passage de la Vie de Plotin de Porphyre auquel il est fait allusion ici, tellement il est pittoresque. "Rogatianus, était également sénateur. Il arriva à un tel détachement de la vie qu'il avait abandonné tous ses biens, renvoyé tous ses serviteurs et renoncé à ses dignités. Etant préteur et sur le point de partir pour le tribunal, alors que les licteurs étaient déjà là, il ne voulut point y aller et il négligea ses fonctions. Il ne voulut même plus habiter sa propre maison. Il demeurait chez des amis ou des familiers, chez qui il dînait et couchait. Il ne mangeait qu'un jour sur deux. Ce renoncement et cette insouciance du régime, alors qu'il était si malade de la goutte qu'on le portait en chaise, le rétablit; et, tandis qu'il n'était même plus capable d'ouvrir la main, il acquit plus de facilité à s'en servir que n'importe quel artisan de métier manuel. [Au moins, cette fois-ci, la philosophie a servi à quelque chose!] Plotin l'aimait, il le louait par-dessus tous, et il le proposait en exemple aux philosophes."
Porphyre, Vie de Plotin, ch. 7. Traduction Bréhier. Les belles lettres, 1960.

Extrait de Plotin aujourd'hui - Page 138

<··· Retour