Plotin aujourd'hui
Plotin ou l'enchantement du monde?
2001 • 159 pages

<··· Retour

Extrait : Trois citations de Montaigne, trois citations de Molière

"Je vis en une saison en laquelle nous foisonnons en exemples incroyables de cruauté, par la licence de nos guerres civiles; et ne voit-on rien aux histoires anciennes de plus extrême que ce que nous en essayons tous les jours. Mais cela ne m'y a nullement apprivoisé. A peine me pouvais-je persuader, avant que je l'eusse vu, qu'il se fût trouvé des âmes si monstrueuses, qui, pour le seul plaisir du meurtre, le voulussent commettre: hacher et détrancher les membres d'autrui; aiguiser leur esprit à inventer des tourments inusités et des morts nouvelles, sans inimitié, sans profit, et pour cette seule fin de jouir du plaisant spectacle des gestes et mouvements pitoyables, des gémissements et voix lamentables d'un homme mourant en angoisse. Car voilà l'extrême point où la cruauté puisse atteindre. "Que sans colère, sans crainte, un homme tue un homme, seulement pour le spectacle. Sénèque, Lettres à Lucilius XC" Pour moi, je n'ai pas su voir seulement sans déplaisir poursuivre et tuer une bête innocente, qui est sans défense et de qui nous ne recevons aucune offense. Essais, livre II, chapitre 11."

[…]

Le même Montaigne ne se fait guère d'illusions non plus sur les rapports sexuels entre êtres humains. Je ne résiste pas au plaisir de citer son texte, à cause de sa drôlerie et de son incongruité! "Les dieux, dit Platon, nous ont fournis d'un membre inobédient [désobéissant] et tyrannique, qui, comme un animal furieux, entreprend, par la violence de son appétit, soumettre tout à soi. De même aux femmes, un animal glouton et avide, auquel si on refuse aliments en sa saison, il forcène, impatient de délai, et, soufflant sa rage en leur corps, empêche les conduits, arrête la respiration, causant mille sortes de maux jusqu'à ce qu'ayant humé le fruit de la soif commune, il en ait largement arrosé et ensemencé le fond de leur matrice. Essais, livre III, chapitre 5."

[...]

Enfin, au même endroit: "Nous ne sommes ingénieux qu'à nous malmener; c'est le vrai gibier de la force de notre esprit, dangereux outil en dérèglement!"

Extrait de Plotin aujourd'hui - Pages 62 et 63

_______________________

 

[Voici trois citations qui figurent dans La Vierge aux cerises, pages 316 et 255. La première est du petit marquis Acaste, et extraite du Misanthrope, acte III, scène I. J'ai remplacé les mots "Parbleu" et "Marquis" par le mot "ami". A réciter à soi-même ou à un ami chaque matin contre la déprime!]

"Ami! je ne vois pas, lorsque je m'examine,
Où prendre aucun sujet d'avoir l'âme chagrine.
J'ai du bien, je suis jeune, et sors d'une maison
Qui se peut dire noble avec quelque raison;
Et je crois, par le rang que me donne ma race,
Qu'il est fort peu d'emplois dont je ne sois en passe.
Pour le coeur, dont sur tout nous devons faire cas,
On sait, sans vanité que je n'en manque pas,
Et l'on m'a vu pousser, dans le monde, une affaire
D'une assez vigoureuse et gaillarde manière.
Pour de l'esprit, j'en ai sans doute, et du bon goût
A juger sans étude et raisonner de tout,
A faire aux nouveautés dont je suis idolâtre,
Figure de savant sur les bancs du théâtre,
Y décider en chef, et faire du fracas
A tous les beaux endroits qui méritent des Ah!
Je suis assez adroit; j'ai bon air, bonne mine,
Les dents belles surtout, et la taille fort fine.
Quant à se mettre bien, je crois, sans me flatter,
Qu'on serait mal venu de me le disputer.
Je me vois dans l'estime autant qu'on y puisse être,
Fort aimé du beau sexe, et bien auprès du maître.
Je crois qu'avec cela, mon cher ami, je crois
Qu'on peut, par tout pays, être content de soi."

 

[Misogyne ou ami des femmes? Voici deux textes de Molière à comparer, l'un extrait de L'école des femmes, l'autre du Tartuffe. Qui plus est, le second fait partie de la déclaration d'amour, à mon avis sincère, de Tartuffe à Elmire!]

"Chose étrange d'aimer, et que pour ces traîtresses
Les hommes soient sujets à de telles faiblesses!
Tout le monde connaît leur imperfection:
Ce n'est qu'extravagance et indiscrétion;
Leur esprit est méchant, et leur âme fragile;
Il n'est rien de plus faible et de plus imbécile,
Rien de plus infidèle: et malgré tout cela,
Dans le monde on fait tout pour ces animaux-là!"

"[Le Ciel] a sur votre face épanché des beautés
Dont les yeux sont surpris et les coeurs transportés
Et je n'ai pu vous voir, parfaite créature,
Sans admirer en vous l'auteur de la nature,
Et d'une ardente amour sentir mon coeur atteint
Au plus beau des portraits où lui-même il s'est peint."

<··· Retour