Plotin aujourd'hui
Plotin ou l'enchantement du monde?
2001 • 159 pages

<··· Retour

Extrait : Euphorie

"Lorsque l'âme s'est détournée des choses présentes, elle voit subitement le Bien apparaître en elle. Rien entre elle et lui, ils ne sont plus deux, mais les deux ne font qu'un. Plus de distinction possible tant qu'il est là. Voyez en l'image ici-bas chez l'amant qui veut se confondre avec l'aimé. Elle ne sent plus son corps parce qu'elle est en lui; elle ne dit plus qu'elle est un homme, un être animé, un être ou quoi que ce soit. Contempler de tels objets, ce serait rompre l'uniformité de son état et elle n'en a ni le loisir, ni la volonté. La joie qu'elle éprouve n'est pas due à un chatouillement du corps, mais au retour à son bonheur d'autrefois. [On ne peut éviter de penser ici à la psychanalyse, à Gérard de Nerval…] Tout ce qui lui faisait plaisir auparavant, dignités, pouvoir, richesse, beauté, science, tout cela elle le méprise [n'est-ce pas la dépression, sous-jacente à l'euphorie?] et elle le dit. Elle ne craint aucun mal, tant qu'elle est avec lui et qu'elle le voit [et après?] Et si autour d'elle tout était détruit [catastrophe universelle?] elle y consentirait volontiers, afin d'être près de lui seule à seul: tel est l'excès de sa joie."
Plotin, Ennéade VI, 7e traité, ch.34. Traduction Bréhier. Les belles lettres, 1938, 1981.

Extrait de Plotin aujourd'hui - Page 129

<··· Retour