La Vierge aux cerises
Souvenirs d'une autre vie • roman • 1998 • 457 pages

<··· Retour

Extrait : La misogynie de Julien Benda

Extraits de Dialogue d'Eleuthère de Julien Benda: "Mon âme est une énigme, dit la femme. Le génie se consume à en chercher le mot. Je suis l'idole indifférente. Je suis l'arbitre. L'homme ne s'évalue que dans la mesure où je le distingue. Tout ce qui parle au "public" ne traite que de la femme. En vérité, si une chose m'étonne, c'est qu'elle soit si modeste. […] Le culte de la femme et autres asiatismes! Que vaudrait le spectacle de la joie de leur corps, de leur sombre application à l'atteindre, du redoublement de cette application à mesure qu'elles en approchent, si nous ne savions leur prétention à la "divinité" et qu'à cette joie de leur chair se mêle comme une colère qu'on y assiste? Combien leur corps perdrait de son pouvoir troublant si nous ne songions, non pas tant qu'il est désiré, mais qu'il sait qu'il l'est, et qu'il s'émeut lui-même, soulevant ses voiles, de la fortune qui nous échoit? […] La trahison qu'elle faisait à son sexe en avouant ses désirs. Elle se liait par ses impudeurs, par la conscience qu'elle en avait. Le plaisir d'être irrespecté, méprisé, la volupté de la honte. Quand on voit quels hommes elles peuvent subir! Quand on voit qu'il leur suffit d'aimer pour donner - avec joie - les soins les plus rebutants. […] Leur cœur dissolu, toujours prêt à se donner… la forme de l'égoïsme. Leur affreux pouvoir d'oublier toute raison pour une minute de joie! Il approuvait ceux qu'elles appellent des brutes, qui les envoient promener avec leur poésie, qui jouissent d'elles et qui passent. Pas de phrases, c'est la guerre dans sa plus pure lâcheté. Il oubliait sa haine dans la joie de son corps. […] La vue de quelque amant, possesseur indolore d'une belle femme frivole, d'une femme clairement indemne de tout besoin de tendresse. Elle venait de se donner toute. Quelle drôle de chose de toujours s'étonner que les femmes ne soient pas vraies! Qu'attendait-il donc d'elles ? Il découvrait qu'au fond il était un des hommes qui avaient de ce sexe la plus haute opinion. L'homme est plus soucieux que la femme de ne pas humilier. […] La femme est chronophage. Les femmes sont d'éternelles bonnes d'enfants. Femmes, créatures de faiblesse et de servage. La femme, quoi qu'on dise, ne pense qu'à l'amour et l'absorption de l'homme dans son travail lui est toujours résignation. Je tiens qu'à l'égard de l'intellectuel, elles pensent toutes le mot de Pauline à Polyeucte: "Quittez cette chimère - Et m'aimez." […] Des nécessités de table : des académiciens et des épaules de femmes. Toute l'esthétique moderne est femme: la haine qu'elle a du clair, du défini, de l'intelligent, l'amour qu'elle a du trouble, du mobile, de l'instinctif. […] De Jeanne au Philosophe: "Ma forme d'esprit paraît tellement t'ennuyer que je voudrais pouvoir t'envoyer mes organes génitaux et t'épargner ma présence."

Extrait de La vierge aux cerises - Page 3

<··· Retour